Qu’est-ce que le retail arbitrage ?

Retail Arbitrage

Le Retail Arbitrage désigne l’achat de produits en magasins (dans les grandes surfaces ou magasins spécialisés) et revendus en ligne sur les places de marchés (Amazon, cdiscount, rue du commerce, eBay, Rakuten, etc).
Exemple : vous achetez un article de cuisine à 15 euros en magasin, et vous le revendez en ligne sur Amazon à 30 euros. En déduisant les frais de commission, il vous reste 10 euros de bénéfice. C’est aussi simple que cela.

Le Retail Arbitrage est un notion plutôt simple : Vous achetez un produit au plus bas prix possible, ou avec une réduction, et vous revendez ensuite le même produit à un prix plus élevé, pour réaliser un profit.
Cela peut sembler être une forme normale de vente au détail, mais ce n’est pas vraiment la même chose. La principale différence est que, contrairement à la vente au détail normale, un vendeur qui effectue un Retail Arbitrage n’achète pas ses produits et son stock auprès de fournisseurs en gros ou de fabricants, mais achète plutôt les produits auprès d’autres détaillants ou vendeurs (comme tous les magasins de détail bien connus comme les grandes et moyennes surfaces, magasins spécalisés…).

Par exemple, si vous entrez dans un magasin et que vous constatez que certains produits sont en promotion, que ce soit en raison de remises comme des soldes, ou parce que le magasin écoule son ancien stock, vous pouvez constater que le prix d’un certain produit était auparavant de 40 euros mais qu’il coûte maintenant 25 euros en solde. Vous investissez donc un peu d’argent et achetez une cinquantaine d’unités du produit, puis vous l’inscrivez sur eBay, Amazon ou tout autre place de marché en ligne, pour un ou deux euros de moins que le prix de vente au détail – par exemple 29 ou 28 euros au lieu des 30 euros d’origine.

Comme le prix indiqué sur la liste n’est inférieur que d’un ou deux euros au prix de vente réel, le prix inférieur semble suffisamment crédible pour qu’un client puisse effectuer un achat sans aucun soupçon, et vous finissez par réaliser un bénéfice sur un article que vous avez acheté en solde – le tout sans jamais avoir à traiter avec les fabricants, les grossistes ou les fournisseurs.

Vous pouvez choisir d’exécuter et d’expédier vos commandes vous-même si vous le souhaitez ou vous pouvez utiliser le service Amazon FBA, qui se charge de l’expédition et de l’exécution de vos commandes et fournit également un service clientèle.

Les avantages et les inconvénients du retail arbitrage

Avantages du retail arbitrage

  • L’un des principaux avantages du retail arbitrage est les bénéfices tirés du business model en conjonction avec Amazon FBA. Même si cela peut sembler improbable, il y a encore beaucoup de produits qui ne sont pas disponibles au catalogue Amazon par le biais des accords de chaîne d’approvisionnement qui sont traditionnellement utilisés.
    Cela signifie qu’en tant que vendeur tiers, si vous vous procurez les produits ailleurs, et les revendez sur la plateforme d’Amazon, la gamme de produits et la base de produits du monstre américain s’élargit.
    Chacun de ces produits vendus par un vendeur-tiers (comme vous et moi) rapporte également une commission à Amazon, ce qui fait de vous une source de revenus pour la marketplace, et qui fait de vous un atout précieux pour Amazon.
  • La barrière à l’entrée pour devenir vendeur Amazon en utilisant le principe du Retail Arbitrage est très basse par rapport à toute autre activité.
    Réfléchissez, une personne peut commencer avec un capital de 100 à 200 € avec l’arbitrage. De plus, si vous ne réalisez que quelques ventes par mois, pour arrondir les fins de mois, Amazon ne vous fera pas payer de frais d’abonnement. Mais si votre flux de revenus devient intéressant (plus de 40 ventes par mois), vous avez également la possibilité de passer du compte de vendeur individuel au compte de vendeur professionnel. C’est ce faible capital, ces faibles coûts de démarrage, et le risque minimal lié à l’arbitrage qui le rendent les arbitrages attrayants pour les revendeurs.
  • Le retail arbitrage sert aussi de passerelle vers le private labeling. La plupart des vendeurs de Retail Arbitrage se gravitent autour des services FBA d’Amazon en raison de la facilité d’utilisation et des avantages liés au service logistique, et finissent par utiliser Amazon comme plateforme de vente centralisée. Ainsi, une fois que les revendeurs ont compris le fonctionnement du système Amazon, ils finissent par créer une marque vendant sous marque blanche (PL), ou bien passent sur un autre modèle business bien plus stable et plus évolutif comme le WHOLESALE.
  • Les vendeurs évoluent et apprennent sur le tas, améliorent leur compétences globales de vendeur en ligne, notamment comment créer un compte de vendeur Amazon, comment l’utiliser, comment tirer parti du tableau de bord, comment créer les meilleures stratégies d’expédition pour acheminer les produits vers les entrepôts Amazon, comment étiqueter les produits, comment fixer le prix des produits, comment relier leur compte bancaire à leur compte de vendeur pour qu’ils puissent accepter les paiements, comment fonctionne Amazon Prime, et tous les obstacles à la création d’une entreprise.

Il s’agit là de quelques une des compétences importantes à acquérir, afin de gérer une entreprise en toute sérénité, au cas où vous souhaiteriez créer plus tard d’autres entreprises .

Voici une analyse très intéressante sur ce que la revente en ligne peut vous apprendre :

  1. Entreprendre
    Commençons par les choses fondamentales. Si vous achetez des choses pour les revendre, vous avez l’esprit entrepreneurial en vous. Beaucoup de gens ne s’en rendront même pas compte avant d’avoir flairé leur première opportunité. Cela implique beaucoup de choses : développement des processus, optimisation de l’efficacité, gestion du temps, délégation. Mais cela ne s’arrête pas là.
  2. Faire face à la déception
    Vous perdrez de l’argent sur certains produits. C’est comme ça. Quand vous êtes complètement nouveau, vous allez forcément faire des erreurs. Et parfois, elles font mal. Mais ensuite, vous les surmonterez, parce que vous en tirerez des leçons, et vous adapterez votre stratégie pour faire en sorte que cela ne se reproduise plus. Même les revendeurs confirmés perdent de l’argent sur certains produits – ceux qu’ils achètent mais ne peuvent pas vendre ou sont retournés dans un état invendable. Tout cela n’est que de l’expérience acquise pour faire plus de bénéfices lors de votre prochain coup.
  3. Communiquer
    Que ce soit lors de la négociation d’un accord avec un vendeur, ou par des réponses bien rédigées aux plaintes des clients, vous allez devoir renforcer vos compétences en communication pour arriver à vos fins en matière de revente. Si vous pensez que vous n’avez pas les capacités nécessaires, vous allez y être contraint et cela viendra.
  4. Assurer un bon niveau de service clientèle
    Dans le prolongement du dernier point, le service à la clientèle est un élément que beaucoup de vendeurs négligent dans ce contexte. Les acheteurs en ligne connaissent le type de questions, de demandes et d’abus que vous pouvez recevoir. Garder son sang-froid et son professionnalisme est le mot d’ordre du Service client, et vous serez alors à soumis à rude épreuve.
  5. S’initier à la comptabilité
    Peu importe si vous disposez d’un logiciel de comptabilité pour couvrir une partie de la tâche, vous devrez apprendre dans une certaine mesure à gérer vos comptes. Si vous voulez mieux contrôler vos finances à l’arrivée, vous devrez aussi apprendre à mieux gérer vos dépenses.
  6. Comprendre les Achats et la gestion de vos produits
    Prévisions. Tendances. Gestion des stocks. Vous connaissez la musique. Il vous faudra peut-être un certain temps pour élaborer des stratégies à long terme pour vos boutiques en ligne, mais vous vous sentirez comme un roi lorsque vous serez en mesure de voir l’avenir en ce qui concerne les cycles de vente de vos produits.
  7. S’organiser efficacement
    Si vous êtes bordéliques, ça va partir en sucettes à un moment ou à un autre. Plus vous avez de commandes, plus vous pouvez facilement rentabiliser votre activité d’achat-revente. Les procédures bien documentées sont peut-être trop lourdes pour vos besoins initiaux, mais le fait d’avoir établi des méthodes pour les stocks entrants et sortants va vous faciliter la vie.
  8. Savoir investir intelligemment
    C’est surement le point le plus important des 8 cités ici. Si vous réinvestissez seulement une partie des gains sur votre activité, il faut que l’argent mis de coté serve à quelque chose dont le retour sur investissement est garanti (par exemple en diversifiant les activités).

Inconvénients du retail arbitrage

  • Le retail arbitrage (RA) n’est pas un business évolutif facilement pour plusieurs raisons. Bien qu’il s’agisse d’une activité à faible risque lorsque vous débutez, elle comporte un certain risque lorsque vous commencez à vendre plus et à vous développer.
  • En raison de la popularité de certains produits, les distributeurs agréés peuvent vous imposer des limites d’achat, ce qui signifie que pour acheter plus de stocks que vous n’êtes autorisé à le faire, vous devrez commencer à demander à d’autres personnes de participer à l’achat de stocks pour vous, ce qui, dans certains cas, pourrait vous coûter cher, car les gens pourraient demander une commision. D’autres coûts peuvent s’appliquer – se rendre chez plusieurs détaillants pour acheter des stocks demandera du temps, des efforts et du carburant. Si trouver un produit qui vous convient est déjà une tâche difficile, essayer de trouver la bonne quantité de produits à stocker est un autre casse-tête.
  • Un autre obstacle majeur à l’utilisation des marketplaces comme Amazon, est le fait que certains produits peuvent être « restreints à la vente » et que vous devrez obtenir une autorisation pour les vendre. La restriction à la vente d’une marque consiste essentiellement à obtenir l’autorisation d’une marque pour revendre le produit en ligne. Si le produit est protégé par une marque, il est possible que vous ne puissiez pas le vendre sur Amazon et que vous deviez vous tourner vers d’autres sites, comme eBay, ce qui réduit votre clientèle et, par conséquent, vos revenus.
  • Comme mentionné précédemment, Amazon place ses vendeurs au-dessus de tout. La plateforme offre une protection appelée « Protection du registre des marques ou en anglais brand registry »
  • Les nouvelles conditions de la plateforme stipulent que les produits PL (en marque blanche ou marque distributeur) et les marques ont un plus grand contrôle sur leurs fiches produits.
    Cela signifie qu’ils peuvent contrôler les produits, signaler d’autres vendeurs qui achètent leur stock et le revendent en ligne en retail arbitrage, jusqu’à ce que le revendeur soit marqué comme un « vendeur non autorisé », « squatteur » ou quelqu’un qui vend des produits « contrefaits ». Il est évident que le compte Amazon du revendeur sera alors signalé et peut être carrément banni d’Amazon.
    Les règles sont de plus en plus strictes en matière de protection des marques et des produits PL, et l’arbitrage devient donc encore plus difficile et risqué.
  • Le retour sur investissement (ROI) peut être faible si vous ne faites pas bien vos calculs de marge lors de l’achat. En tant que revendeur, tout le monde, avant et après vous, reçoit une part : le fabricant, le grossiste, le détaillant/vendeur, tout autre intermédiaire, et même Amazon.
  • Parfois, les grands magasins savent quand une version plus récente d’un produit sera disponible et ont donc des produits en stock. En tant que revendeur sans méfiance, si vous achetez un tel produit, vous risquez de devoir faire face à une perte potentielle, si les clients décident d’acheter la nouvelle version du produit et d’abandonner complètement l’ancienne version. Ce cas de figure est rare, car les consommateurs peuvent vouloir bénéficier d’une reduction en achetant l’ancienne version maintenant en promotion, et le vendeur va devoir faire attention à la faible marge qu’il peut dégager.
  • Bien que le retail arbitrage puisse paraître facile, en réalité, il implique pas mal de travail (sourcing, préparation des cartons, fixation des prix des produits, veille concurrencielle…).

Astuce pour faire du retail arbitrage intelligemment

Si vous souhaitez graviter autour de ce business modèle, quoi qu’il arrive, il y a quelques éléments que vous devez garder à l’esprit lorsque vous achetez des produits. Voici quelques conseils pour vous aider :
CHERCHEZ des produits à prix réduits
Il est essentiel que vous sachiez ce qu’il faut rechercher dans les rayons des promotions. Presque tous les magasins que vous fréquentez ont un jour ou l’autre des articles en promo. Bien qu’ils ne soient pas tous enclins à brader leur stocks pour diverses raisons, il peut être utile de savoir où chercher. Certains magasins peuvent avoir une allée ou des étagères où se trouvent tous les articles soumis à une belle réduction de prix, tandis que d’autres peuvent laisser les articles à leur place habituelle mais apposer des étiquettes pour indiquer qu’ils sont en promotion ou soldés. La règle générale est que les magasins ne placent pas toujours les articles à liquider dans les rayons « très fréquentés » de leurs magasins, car ils ne génèrent pas autant de revenus que les autres articles à prix plein.
DEMANDER AUX EMPLOYÉS DES MAGASINS
Entretenir des relations amicale avec les magasins et leurs employés peut avoir pour conséquence que les employés vous informent lorsque certains articles que vous avez recherchés précédemment passent en promos ou soldes. Ils peuvent même vous sortir une grande partie de leur produits soldés et cachés dans l’arrière-boutique s’ils en ont. Les magasins sont tout aussi désireux de se débarrasser de leur stock de produits à liquider si vous montrez que vous êtes désireux d’acheter, donc n’hésitez pas à demander aux employés ce qui est en liquidation ou s’ils ont plus de produits disponibles dans l’arrière-boutique.

LES PRODUITS QUE VOUS AVEZ ACHETÉS SONT-ILS EN BON ÉTAT ?
Les articles soldés le sont parfois parce qu’il s’agit de vieux stocks, ce qui signifie qu’il est possible qu’il y ait quelques problèmes, défauts ici et là. Le fait que vous achetiez en promotion ne signifie pas que vous devez faire des compromis sur la qualité. Les articles en soldes ou promos peuvent également être des retours clients, c’est pourquoi vous devez être extrêmement minutieux et devez vérifiez s’il manque quelque chose ou si l’emballage est ouvert/endommagé.
Il est préférable d’être conscient de ces conditions avant de dépenser de l’argent et d’acheter les produits. Gardez à l’esprit que même Amazon a une façon d’identifier si les articles sont neufs ou non. Par exemple, les produits dont l’emballage est endommagé ne sont pas considérés comme des produits neufs, ce qui signifie que vous pourriez être mal évalué en cas d’achat par un consommateur qui pense acheter du neuf un produit qui ne l’est pas vraiment, d’ou le fait que l’article puisse ne plus être acheté du tout sur Amazon (en l’état NEUF)
FAITES LE TOUR DES MAGASINS ET GARDEZ L’ŒIL OUVERT PENDANT L’ACHAT
Il est passionnant de trouver le produit dont vous attendiez la promo, mais il serait sage de le chercher aussi dans d’autres magasins. Dans de nombreux cas, les magasins n’annoncent pas toujours quand leurs produits sont en promotion, vous ne le saurez qu’en vous renseignant auprès d’un employé ou via les catalogues.
Veillez toujours à vérifier la disponibilité du stock, et à revérifier le prix.
Il faut également se méfier, lors de l’achat de stock, de la différence entre le prix affiché, et celui qui vous est effectivement facturé pour des raisons telles que des étiquettes de prix mal placées, ou simplement le fait que la promotion soit terminée. Vous ne voulez pas acheter ce que vous pensez être des articles en solde, pour ensuite rentrer chez vous et vous rendre compte qu’ils n’étaient pas en solde du tout !
Cette stratégie RA est donc a affuter au fur et à mesure de vos sorties en magasins.

Utilisation du service FBA en Retail Arbitrage

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles les services FBA d’Amazon sont utilisés par les vendeurs RA. Pourquoi devriez-vous utiliser Amazon FBA ?
Eh bien, pour tout savoir sur le service FBA d’Amazon, vous pouvez consulter le Guide du débutant pour vendre sur Amazon avec le service expédié par Amazon.
Voici un extrait de ce guide sur les avantages du FBA.
« Il y a beaucoup d’avantages à utiliser les services expédié par’Amazon. L’entreprise est fière de pouvoir fournir des capacités de croissance à votre activité tout en vous faisant gagner beaucoup de temps.
Rentabilité et simplicité
Les principaux frais Amazon concernent la surface de stockage et les commandes traitées par Amazon – le système fonctionne selon le principe du « paiement à la carte ». Les frais de livraison sont inclus dans les frais principaux et il n’y a donc pas de frais supplémentaires pour les commandes éligibles à Amazon Prime (livraison gratuite). Cependant, prenez en considération le fait qu’il peut y avoir des frais pour la vente sur la plateforme Amazon et tout autre service supplémentaire que vous pourriez choisir.
Possibilités accrues de croissance et de développement des entreprises
Amazon se concentre sur le traitement en détail des transactions afin que vous puissiez utiliser vos ressources les plus précieuses, comme le temps et les efforts consacrés aux choses qui comptent vraiment et qui profiteront à votre entreprise. Comme il n’y a pas de quantité minimale d’unités à envoyer, les centres de traitement Amazon fonctionnent littéralement en tenant compte du niveau des stocks des tous les vendeurs.
Un service clientèle de classe mondiale et un système de retour facile (trop?)
Comme mentionné précédemment, le service FBA d’Amazon traite toutes les demandes, les retours et les remboursements qui ont été effectués sur la plate-forme. Pour que les clients sachent qu’Amazon s’occupe de l’envoi qui leur est destiné (c’est-à-dire : emballage, livraison, service clientèle, retours, remboursements), la fiche produit sur le site web Amazon est marquée des logos Amazon et Prime.
Gestion multi-canal
L’un des principaux avantages du service FBA d’Amazon est qu’il offre également un service de traitement logistique multicanal (appelé multi-sites) qui permet à votre business de croître de manière exponentielle. Amazon vous donne accès à son réseau mondial de traitement des commandes, à son expertise en matière d’opérations et d’exécution, ainsi qu’à diverses options d’expédition de vos produits. En tant que bénéficiaire du service d’exécution multisites, vous pouvez accéder à ces services, que vous vendiez sur la plate-forme en ligne d’Amazon ou même par tout autre canal de vente.
Le multisites d’amazon est une méthode efficace pour améliorer l’expérience client, car il offre la même performance que les produits listés sur Amazon Prime. Les clients peuvent opter pour une livraison en 1 jour, en 2 jours ou dans les 3 à 5 jours ouvrables standard.
Multisites et Amazon Marketplace Web Service vous permettent de connecter votre site Web ou tout autre canal de vente en ligne par le biais d’une API. Vous pouvez ainsi centraliser vos opérations en utilisant une source de stock unique que vous pouvez synchroniser sur tous vos canaux de ventes, passer des commandes, gérer l’expédition et le traitement des commandes, produire des rapports, tout en libérant votre temps et votre énergie pour d’autres tâches plus importantes.
Amazon se revendique également du fait que votre entreprise devient automatiquement évolutive lorsque vous travaillez avec sa plate-forme, car vos coûts fixes restent les mêmes même en cas de pics saisonniers.
La tarification multisites est différente de la tarification FBA normale, mais elle offre toujours la même capacité d’évolution et des tarifs compétitifs. Les tableaux ci-dessous expliquent le système de tarification pour les produits de taille standard et les produits surdimensionnés.

La tarification FBA
(article en cours d’écriture)

Articles Recommandés

dapibus massa suscipit tempus porta. elementum efficitur. accumsan tristique