Online Arbitrage : Guide du débutant pour vendre sur Amazon

Guide Online Arbitrage

1.   Qu’est-ce que l’online arbitrage et comment peut-on en faire en France ?

 

L’online arbitrage n’est rien d’autre que de la revente classique de marchandises. Toutefois, les marchandises ne sont pas achetées en gros, mais au détail chez les e-commerçants, en profitant de la différence de prix entre les boutiques en ligne et Amazon.

En France, l’online arbitrage est parfois appelé à tort « Retail arbitrage ». Cependant, le retail arbitrage désigne plutôt un sourcing (ou approvisionnement) dans des magasins ayant une implantation physique (qui ont pignon sur rue quoi).

L’online arbitrage est largement pratiqué aux États-Unis et en Angleterre et avec succès par de nombreux vendeurs. En France par contre, il y a en comparaison beaucoup moins de vendeurs Amazon faisant de l’arbitrage. Je pense que c’est principalement dû au manque d’informations en ligne sur le sujet. C’est pourquoi j’essaie de vous donner un aperçu de tous les aspects de l’online arbitrage, et de vous montrer comment il est facile de gagner de l’argent sur Amazon grâce à l’online arbitrage.

2. Avantages de l’arbitrage en ligne

2.1 Peu de capital initial nécessaire

Pour commencer, il suffit en principe d’un peu de matériel pour la préparation des produits (au niveau logistique), et un peu d’argent pour le premier achat de marchandises, disons par exemple 200-300€. Il va de soi que vous ne gagnerez pas beaucoup avec cette mise de départ, parce qu’on ne peut pas acheter grand-chose au début. Mais cela suffit pour apprendre les bases et de se constituer gentiment un capital.

2.2 Un faible risque par rapport aux autres modèles business Amazon

Contrairement au Private Label, le vendeur en OA (Online Arbitrage) n’est pas directement responsable des produits, car il se fournit généralement en France et n’est donc pas considéré légalement comme un producteur. Lorsque je dis il n’est pas directement responsable, attention, je vais préciser. Oui oui, je vous vois arriver avec vos lois…

Vous êtes effectivement responsable de ce que vous vendez d’un point de vue juridique. La dessus, nous sommes d’accord. En revanche, vous n’êtes qu’un intermédiaire dans la chaine de distribution entre le fabricant et le client. Donc techniquement, le vendeur doit « juste » se retourner contre son fournisseur en cas de problèmes relevés par le client final. Le risque est ainsi reporté sur le fournisseur. En plus de tous cela, il n’est pas nécessaire d’acheter de grandes quantités, comme c’est le cas pour les produits en marque blanche (PL) et les achats chez les grossistes.

Vous allez vendre des produits de marques connues, pour lesquels la demande est relativement bonne, et pour lesquels vous avez la possibilité de se diluer les risques de mauvais sourcing avec de nombreux produits différents. Moins de risques et à tous les niveaux, c’est bon pour les affaires. Malgré ce faible risque, il faut prendre en considération certains inconvénients quand on fait de l’OA. On va en parler plus juste après.

2.3 Un démarrage en douceur

La plupart des vendeurs d’Amazon conviendraient que les arbitrages sont, de manière globale, le meilleur moyen de démarrer une activité Amazon FBA.

J’ai déjà commencé à le mentionner plus haut, mais contrairement au Private Label (c’est à dire lorsque vous créez et apposez votre marque pour vendre des produits déjà fabriqués), vous n’avez pas besoin de certification de produit. Il n’est pas non plus nécessaire de créer des listings (fiches produits). Pas de création de marque. ni de marketing, puisque les marques sont déjà connues et demandées par les clients. En outre, vous n’avez pas à attendre longtemps pour recevoir vos produits, ou d’établir des contacts avec les fabricants/grossistes.
Au lieu de cela, vous pouvez commencer à vendre très rapidement et donc avoir un retour sur investissement plus rapide.

2.4 Démarrer la vente en ligne sur Amazon avec des bases solides

L’online arbitrage (appelé OA pour plus de facilité) est parfois considéré comme un business modèle de transition, que l’on utilise pour collecter des fonds avant de partir sur un PL (Private Label, ou produit en marque blanche). Les vendeurs Amazon en OA expérimentés auront beaucoup plus de facilités à démarrer la vente en ligne avec ce business, plutôt que de tenter l’aventure du PL ou de la vente en gros (appelée aussi Wholesale parfois ).

La plupart des e-commerçants vont ensuite automatiser leur activité d’Online Arbitrage le plus tôt possible (via l’externalisation avec des assistants virtuels, de logiciels, voire même en combinant les deux), afin d’augmenter leur productivité,  tout en maximisant leurs revenus. L’externalisation permet également de faire évoluer le modèle. Cette stratégie d’outsourcing permet aux vendeurs américains et anglais de générer des revenus énormes (à 5, 6 voire 7 chiffres annuels), uniquement grâce à l’Online Arbitrage.

3. L’online arbitrage : le processus

Dans ce guide, je vais essayer de vous expliquer tous les aspects de l’Online Arbitrage. Je vais aborder également les aspects commerciaux qui ne concernent pas uniquement l’Online Arbitrage.
Tout d’abord commençons par le processus de base de l’OA, qui peut être divisé en plusieurs étapes :

  1. Rechercher et Analyser les produits : on appelle ça le sourcing.
  2. Acheter les produits, les recevoir chez soi (ou via un centre de préparation logistique).
  3. Préparer les produits à envoyer chez Amazon (inspection qualité, nettoyage éventuel, et étiquetage).
  4. Amazon fait le reste (via son programme expédié par Amazon, parfois aussi appelé par son acronyme anglais FBA) : réception et stockage de la marchandise, mise en ligne sur la plateforme de vente, gestion des commandes clients et expédition des colis aux clients, prise en charge du SAV clients…)

Le sourcing et la préparation sont donc les étapes les plus importantes et il existe plusieurs options. Certaines sont gratuites, d’autres nécessitent par exemple des logiciels. Dans cette section, je vais vous aider à y voir plus clair, avec un aperçu de toutes les méthodes connues et je vais vous les énoncer brièvement. Dans la suite de ce guide, je vais vous montrer toutes les méthodes gratuites ,ou les moins chères, afin que vous puissiez commencer immédiatement.

3.1 Recherche de produits (Sourcing)

3.1.1 Recherche manuelle de produits (Niveau : Facile – Avancé)

Avec la recherche manuelle, vous allez vous-même sur les pages des ecommerçants bien connus (cdiscount, rue du commerce, fnac, la redoute, ebay, rakuten…) et vous cherchez des offres. La plupart des vendeurs on OA devraient commencer de cette façon, pour apprendre les bases. Il existe différentes formes de recherche manuelle :

Pages de vente ou catégories de vente des boutiques en ligne

Ici, vous recherchez sur Amazon les produits qui sont mis en avant sur des sites de vente ou dans des catégories de vente spéciales comme la rubrique offres waouh chez Auchan, ou bien les deals flashs, les rubriques Bonnes Affaires, Promotions que l’on trouve chez tous les site de vente en ligne. Il s’agit le plus souvent d’offres spéciales limitées dans le temps ou par quantités restantes.

C’est probablement la forme la plus classique d’online arbitrage et il faut bien la comprendre avant d’essayer des stratégies plus poussées.  Vous trouverez un tutoriel détaillé à ce sujet dans ma formation gratuite dédiée à l’Online Arbitrage.

Les chutes de prix via Keepa (appelés aussi les flips Amazon)

Une autre méthode manuelle, est une forme spéciale d’achat revente sur Amazon, où vous ne recherchez que des produits qu’Amazon a fortement réduits récemment. Vous achetez ensuite les produits à ce prix temporairement bas, et vous les renvoyez chez Amazon à la revente dès que le prix revient à la normale.

Vu la taille du monstre qu’est Amazon, il n’est pas surprenant qu’Amazon lui-même puisse être une source de produits identiques trouvés à différents prix. D’après mon expérience, c’est même le moyen le plus facile de trouver des affaires au début. Pas besoin de sortir d’Amazon. On y est, on y reste, et on y trouve des affaires à réaliser. Un tuto sur les flips Amazon est disponible sur la version premium de la formation Tonton Amazon.

Les flips entre les pays européens ou Amazon est présent.

Les Flips intra-europe sont les produits ou la différence de prix entre deux places de marché européennes d’Amazon (par exemple Amazon.fr et Amazon.de). Cette différence de prix vous permet d’acheter le produit sur Amazon.de et de le vendre sur Amazon.fr. Bizarrement, on trouve souvent de belles différences de prix entre Amazon Espagne, Italie, France, Allemagne, UK, et maintenant les Pays Bas et la Turquie.

Donc au moment où vous faites vos recherches, vous pourriez déterminer rapidement si un deal pourrait être rentable sur une autre Marketplace que la France. Il faut néanmoins garder à l’esprit les particularités fiscales d’un pays à l’autre (notamment cette histoire de TVA).

Avantages de la recherche manuelle :

  • Très facile à démarrer
  • Ludique pour l’apprentissage de la recherche des produits

Les inconvénients de la recherche manuelle :

  • C’est long, très long !
  • Les offres promotionnelles ne durent jamais très longtemps, il faut donc être très réactifs (d’autant qu’il va y avoir de plus en plus de monde chassant ce types d’opportunités, donc les premiers arrivés seront les premier servis).

3.1.2 Les listes de deals (niveau : facile)

Les listes de deals sont en fait une liste de produits gagnants potentiels. Quelqu’un a déjà cherché pour vous les produits gagnants, et vend la liste des affaires qu’il a trouvés et les partage avec d’autres revendeurs. Il est très facile d’utiliser des listes de deals, qui peuvent donc être un excellent moyen d’améliorer la productivité de votre business OA. Ces listes permettent de gagner beaucoup de temps, car vous n’avez plus qu’à choisir les offres qui correspondent à vos critères.

L’inconvénient des listes de deals, est que vous n’êtes pas seuls à acheter ces listes, la concurrence est donc accrue parce que plusieurs personnes connaissent les bons coups au même moment que vous. Pour éviter cette situation, les fournisseurs de listes de produits gagnants limitent le nombre maximum de vendeurs par liste à 10-15 vendeurs. Par ailleurs, les vendeurs ont des critères différents, et achètent donc souvent des offres différentes de la liste. Les vendeurs qui achètent les mêmes produits, et les expédient en même temps chez Amazon, se contentent généralement de faire tourner la BuyBox entre eux (si plusieurs vendeurs FBA ont un prix similaire, ils se partagent les ventes).

En fait, pour les produits qui se vendent bien, la concurrence n’est généralement pas un problème. C’est plutôt lorsque le produit ne se vend que ponctuellement qu’il y a un problème. De toute façon ces listes sont dans l’ensemble de bonnes affaires et vous font gagner un temps précieux. A utiliser donc une fois que vous savez comment fonctionne l’OA.

J’envisage de vous mettre à disposition des listes de produits mensuels. N’hésitez pas à revenir vers moi si ce service vous intéresse.

Avantages des listes de produits gagnants :

  • Tout est déjà fait pour vous (la recherche, l’analyse des prix et de la concurrence, ainsi que du risque)
  • Gain de temps énorme
  • Facilité d’utilisation (vous n’avez plus qu’à acheter ces deals dans les magasins concernés)
  • En investissant dans les listes, vous pouvez amortir le prix d’achat de la liste avec un seul produit.

Inconvénients des listes de produits :

  • Vous n’êtes pas tout seul à avoir trouvé le bon coup.
  • Il faut ensuite acheter au moins un produit de la liste dont le gain sera supérieur à l’achat de liste pour amortir celle-ci et commencer à gagner de l’argent (mais en principe avec une bonne liste cela devrait être largement réalisable).

3.1.3 Logiciel pour automatiser l’online arbitrage (Niveau : Intermédiaire – Expert)

Profit Wolf est un logiciel qui scanne les prix de de produits de différents sites e-commerces, et les compare avec les prix des mêmes produits, mais sur Amazon. Les résultats sont ensuite filtrés, par exemple en fonction du profit, du ROI (retour sur investissement), du classement des ventes…etc.

Profit Wolf compte actuellement des centaines de magasins français, anglais, allemand, belges, turques, espagnols  et permet de jongler ainsi entre les comparaisons. Vous pouvez donc vous baser sur les prix d’Amazon France. Mais vous pouvez aussi partir d’Amazon Allemagne, et comparer avec les prix des produits français pour les revendre sur Amazon.de. Les éléments de comparaison peuvent donc se faire dans tous les sens.
Profit Wolf est Français, pour moi et rien que pour ça, je valide !
En plus le logiciel permet de trouver des produits qui se consomment régulièrement, et qui ne dépendent pas d’une offre promotionnelle. Donc vous pouvez acheter un produit à son prix normal, et détecter qu’il se vend mieux sur Amazon pour décider d’en commander des quantités intéressantes toutes l’année, afin de vous constituer un stock de produit evergreen (c’est à dire qu’il s’en vend tout l’année, sans occasion particulière). Ces produits aussi appelés des consommables sont donc une excellente source de revenus pérenne. On est limite dans le wholesale.

L’outil offre en plus des fonctionnalités de sourcing pour faire du dropshipping, ou de comparer des listes de fournisseurs en gros avec les prix Amazon. Dois-je mentionner qu’il est très facile à utiliser ?

Malgré la facilité d’utilisation, je recommande TOUJOURS de passer un peu de temps au début à chercher à la main vos produits gagnants, afin d’apprendre et de comprendre les subtilités de l’Online Arbitrage.

Avantages de Profit Wolf :

  • On peut dénicher de grandes quantités de produits
  • Les produits trouvés peuvent être recommandés régulièrement sans condition de temps
  • L’analyse Keepa, vous permet de voir tout de suite si le logiciel vous propose un vrai bon deal, ou si le logiciel affiche un produit non pertinent, le graphe Keepa intégré à Profit Wolf vous donne le signal pour déterminer si c’est une bonne affaire.
  • Les Profits Picks : ce sont des produits trouvés et analysés par l’équipe. Ce sont de vrais gagnants avec de belles marges. En fonction du plan tarifaire choisi, il y a plus ou moins de produits gagnants.
  • Vraiment facile à appréhender

Les inconvénients de Profit Wolf :

  • Il faut comprendre le fonctionnement de l’Online Arbitrage de manière globale pour bien utiliser l’outil.
  • Les produits repérés par le logiciel ne sont pas tous des gagnants : il faut apprendre à lire le graphe Keepa pour vérifier la pertinence du deal proposé par Profit Wolf.
  • Les frais d’abonnement à amortir (ceci dit, c’est plutôt facile d’amortir en un seul achat son abonnement).

3.1.4 Utiliser un ou des Assistant(s) virtuel(s) (Niveau : Expert)

Grâce aux assistants virtuels (AV), vous pouvez externaliser complètement la recherche de produits.

Mais qu’est qu’un assistant virtuel ?

Un assistant virtuel est une personne que vous payez afin de réaliser des tâches pour vous. Cette assistant travail à généralement à distance pour vous. Cela peut être une secrétaire,un commercial, ou dans le cas de ce guide, une personne qui va effectuer les recherches de produits gagnants pour vous.

En règle générale, les assistants virtuels maîtrisent déjà les outils logiciels comme profit wolf ou tactical arbitrage. Ils vont vous faire gagner donc énormément de temps sur la partie du Sourcing. Je recommande fortement l’utilisation d’assistant virtuel pour optimiser votre activité en online arbitrage et bénéficier ainsi de l’expertise en sourcing s’ils ont bien été formés.

Cependant afin d’ être pleinement efficace, il faut s’assurer que le sourcing réalisé par ces assistants virtuels soit de bonne qualité : pour cela vous devez maîtrisiez parfaitement toutes les étapes de l’Online Arbitrage avant d’engager un assistant virtuel.

Afin d’ être sûre que les procédures de sourcing soient parfaitement maîtrisées, il est donc crucial d’avoir documenté tout le processus de sélection des produits gagnants de A à Z, de telle sorte que l’assistant virtuel n’ait qu’à suivre la procédure de votre document.

Mon avis personnel : l’outsourcing, (ou externalisation) vers les assistants virtuels est l’étape qui vous permet de faire évoluer votre activité OA de manière significative . En ce sens, la délégation complète de l’online arbitrage devrait être l’objectif de chaque vendeur Amazon pratiquant l’OA.

3.1.5 Conseils généraux pour la recherche de produits

Trouver des produits est probablement la principale compétence que vous devez acquérir en OA.
Ayez donc des objectifs réalistes, et ne vous démotivez pas s’il vous faut plus de temps afin de devenir vraiment bon. Il y aura des moments où vous ne trouverez rien (comme un vrai chasseur) et d’autres où vous n’aurez pas assez d’argent pour tout acheter.

Voici 5 autres points importants que j’ai découvert au fil du temps.

  • Lorsque vous trouvez une bonne affaire, il peut souvent être intéressant de continuer à fouiner sur le même site d’autres deals.
  • Posez-vous la question de savoir pourquoi tel magasin en ligne a mis une promotion ? Est-ce juste un produit en fin de série, un produit d’appel, ou bien il y a d’autres produits similaires avec de bonnes affaires à réaliser ?
  • Réfléchissez, et utilisez toutes les sources d’approvisionnement possibles. Ne vous contentez pas de faire des deals sur les même sites, et recherchez également des sites de deals bien connus (comme dealabs et consorts…).
  • Utilisez à la fois les logiciels pour vos recherches, mais faites aussi des recherches manuelles, en creusant des pistes comme le feraient les détectives privés.
  • Trouvez des listes de produits gagnants dans le même temps : plus vous diversifiez vos sources de produits, plus vous avez de chances de faire de super affaires.

Vous devez aussi retenir de tout cela qu’il faut maitriser un tant soit peu les techniques d’achats de produits gagnants, avant de déléguer ces parties à un logiciel, une liste, ou un assistant virtuel pour en bénéficier pleinement.

3.2 Analyse des produits

Quelle que soit la méthode de sourcing (ou d’approvisionnement), vous devrez analyser les produits. Il y a pas mal d’éléments à prendre en compte, et de petites choses que l’on apprend avec le temps mais en général on analyse toujours les produits gagnants sur 3 critères :

3.2.1 Critère numéro 1 : Quel est mon bénéfice après toutes les déductions ?

Le bénéfice, ou marge nette, est probablement le critère le plus important. Vous devriez réfléchir attentivement au pourcentage de retour sur investissement (ROI en anglais) que vous acceptez. Cela peut dépendre de nombreux facteurs. Par exemple, si vous avez beaucoup de capital mais que vous ne trouvez que peu de produits, vous devriez également accepter un retour sur investissement plus faible (disons 10 % de ROI). En revanche, si vous avez peu de capital ou si vous n’êtes pas sûr de vous, vous ne devez prendre que les meilleurs retours sur investissement (30% de ROI sur chaque produit me semble être un minimum). La manière de calculer le bénéfice est expliquée ci-dessous :

A partir du prix de vente, il faut commencer à déduire un certain nombre de frais divers et variés:

  • TVA
  • Frais de mise en vente et d’expédition sur Amazon
  • Frais de stockage (généralement assez faibles, car les produits sont censés être vendus rapidement)
  • Frais de retour éventuels (plus pertinent pour les catégories ayant un taux de retour élevé), il faut donc ramener le calcul des quelques produits retournés dans le stock pour déterminer combien on a réellement gagné en incluant les retours.
  • Coûts de préparation (par exemple, matériel, frais de centre de préparation, frais de service Amazon).

TVA

Le calcul de la taxe de vente dépend de votre type d’imposition (impôt normal ou petite entreprise). Je n’entrerai pas dans tous les détails ici. Toutefois, je vous conseille vivement d’apprendre les bases de la TVA avant de commencer.

Coûts de préparation (logistique)

Les seuls frais de préparation logistiques que vous devez toujours calculer sont les frais d’expédition des cartons envoyées à Amazon. Tout le reste dépend de la méthode de préparation que vous utilisez. Les coûts de préparation doivent être pris en compte dans le calcul du bénéfice de chaque produit individuellement.
Cependant, il est difficile de calculer exactement combien coûte la préparation d’un seul produit : par exemple, les frais d’expédition standard d’un carton chez Amazon avec UPS sont de 9,70€ net jusqu’à 15 kg.
Selon la taille et le poids des produits et la taille du carton, 15 à 30 produits de taille standard peuvent tenir dans un carton.
Le coût par produit dans cet exemple peut se situer entre 0,64€ et 0,32€ (15/9,70 et 30/9,70).

C’est pourquoi la plupart des vendeurs OA doivent déduire approximativement des coûts de préparation lors du calcul du bénéfice. Pour la préparation manuelle, le coût est d’environ 0,75 € par produit si on le fait soi meme, et d’environ 1,20 € par produit si l’on passe par un prep center (centre de prérapation logistique). Vous devez donc déduire ces coûts pour chaque produit à chaque fois que vous calculez votre bénéfice.

Calcul des bénéfices avec BuyBotPro

BuyBotPro est un logiciel d’analyse pour l’Online Arbitrage, qui calcule tous les coûts pour vous, et vous montre en un clic le bénéfice que vous avez une fois les frais, les taxes et les coûts de préparation déduits. Plus d’informations sur l’outil BuyBotPro plus bas dans ce guide.

Frais de mise en vente et d’expédition sur Amazon
Les frais d’Amazon (vente, expédition, stockage) peuvent être calculés à l’aide de la calculatrice de frais Amazon FBA gratuite disponible ici.

3.2.2 Critère 2 : à quelle fréquence le produit se vend-il ?

Pour estimer la fréquence de vente d’un produit, nous utilisons principalement l’outil d’analyse Keepa. En se basant sur l’historique du classement des ventes Amazon , les enregistrements de la buybox et d’autres données, on peut estimer la fréquence de vente d’un produit dans le passé. Pendant l’analyse, il y a beaucoup de petites choses auxquelles il faut prêter attention. Je vous ai préparé une l’analyse sommaire avec Keepa dans la formation gratuite Online Arbitrage disponible ici

 

BuyBotPro facilite également l’analyse des ventes

BuyBotPro permet de lire le graphique Keepa et affiche une estimation des ventes des derniers mois. BuyBotPro peut également détecter certains patterns de Keepa dangereux  pour un vendeur OA non averti:

BuyBotPro peut par exemple détecter lorsque le prix d’un produit fluctue fortement (stabilité des prix). Dans ce cas, le produit ne peut avoir un prix élevé que pendant une courte période. Cependant, lorsque le produit chez Amazon, et que vous avez déjà acheté le produit, le prix est probablement déjà revenu à la normale. Un vendeur OA inexpérimenté pourrait passer outre ce phénomène et acheter le produit quand même. Du coup, BuyBotPro peut vous sauver la mise, sur certains mauvais achats potentiels. Plutôt bien foutu de ce point de vue.

 

3.2.3 Critère 3 : Puis-je vendre le produit (conformité) ?

Avant chaque achat, vous devez vérifier si vous pouvez vendre le produit. Il peut y avoir des raisons légales ou spécifiques à Amazon pour lesquelles vous ne devriez pas vendre un produit. Voici une liste des facteurs les plus importants :

Déblocage des catégories et des marques

Certains produits ne peuvent être vendus en raison du classement par catégorie ou par marque. Pour vérifier si vous pouvez vendre une affaire éventuelle, vous devez essayer de faire une offre.

Pour ce faire, cliquez sur « Vendez sur Amazon » sur la page des produits Amazon dans le coin inférieur droit,

ou allez dans la Centrale des vendeurs en stock ->Ajouter un produit et ajoutez le produit avec l’ASIN.

Si une autorisation est nécessaire, vous devez essayer de demander l’autorisation de vendre. Les demandes sont souvent acceptées automatiquement, en particulier pour les comptes plus anciens. Avec les nouveaux comptes Amazon, il peut être difficile de vendre dans des catégories limitées. Il est possible de les débloquer avec des factures de distributeurs. Mais dans mon cas, les catégories ont été automatiquement activées après environ 6 à 8 mois avec une bonne gestion du compte et des statistiques de ventes correctes via FBA. L’accès aux nouvelles catégories est très important.
Si vous essuyez des refus, réessayez plusieurs fois au fur et à mesure de l’avancée dans le temps, et de l’amélioration de votre compte vendeur, via des avis positifs que vous recevez par vos ventes, pour ouvrir plus facilement certaines catégories automatiquement.
Sinon, vous devriez essayer de demander l’autorisation de vendre dans ces catégories les plus tôt possible si vous avez des factures de grossistes agrées par les marques concernées.

Marchandises dangereuses / HAZMAT

Les produits classés comme « marchandises dangereuses « ne peuvent pas être stockés chez Amazon. Certains produits nécessitent des informations supplémentaires (par exemple, les piles électriques).
Pour vérifier si Amazon classe un produit comme une marchandise dangereuse, vous pouvez consulter l’ASIN dans votre compte vendeur à https://sellercentral.amazon.fr/gp/help/G201003400.

Les produits habituellement considérés comme des marchandises dangereuses sont les ordinateurs portables, les déodorants en aérosol, les produits de nettoyage, les parfums, etc, et certains produits comportant des piles.
Vérifiez soigneusement si votre produit est une marchandise dangereuse ou classée HAZMAT avant de l’acheter pour faire du FBA.

Les marchandises dangereuses / HAZMAT peuvent néanmoins être expédiées par le vendeur (FBM ). Souvent il est préférable d’expédier les produits HAZMAT soi-même, afin de mixer FBA et FBM, et récolter des avis clients positifs avec une livraison des colis dans les meilleurs délais.

Caractéristiques spécifiques des catégories et conformité de manière générale

Avant d’ouvrir une nouvelle catégorie, vous devez vous renseigner sur les particularités de cette catégorie.

Dans la catégorie  Beauté, Santé et Bien-Être, par exemple, vous devez vérifier si les produits sont des médicaments, ou bien sont des produits règlementés, car vous devez vous enregistré pour être autorisé à vendre des produits de santé de type (parapharmacie). Les produits avec certaines garanties doivent être vendus comme « d’occasion – comme neuf », car Amazon exige une garantie du fabricant intacte pour l’état « neuf », que vous ne pouvez pas offrir en tant que vendeur en Online Arbitrage. Amazon peut même considérer, dans l’intérêt du consommateur, que votre produit n’est pas authentique.

Dans d’autres catégories, il peut être difficile de prouver l’authenticité du produit même si vous êtes surs que le produit est un authentique, dans la mesure ou vous l’avez acheté dans un point de vente de la marque, ou d’un point de vente agréé. Malheureusement, je ne connais pas toutes les catégories, et je ne peux donc pas donner plus de conseils sur toutes les catégories. Ne vous découragez donc pas. Ces directives et procédures de déblocage peuvent être ennuyeuses, mais le respect des procédures vous protégera des avertissements et des suspensions de comptes Amazon.

Buy Bot Pro Tonton Amazon

Analyse de conformité des produits avec BuyBotPro

BuyBotPro peut détecter si vous pouvez ou non vendre un produit (restriction par categorie ou restriction par marque). BuyBotPro peut également vous dire si le produit est considéré comme dangereux / HAZMAT sur Amazon.

En revanche, BuyBotPro ne reconnaît pas la classification/nomenclature exacte de tous les produits dangereux, et ne peut donc pas l’envoyer à un centre d’expédition (BBP vérifie donc l’ASIN).

Cet outil est donc très utile et permet d’éviter bien des erreurs d’achats. Il est pour moi de plus en plus indispensable.

3.3 Mise en œuvre pratique : Recherche manuelle de produits

Changement important : depuis Février.2019, les fonctions importantes de Keepa ne sont plus gratuites, ça coute maintenant 15 euros par mois.

Alternative Keepa (à partir du 19.07.2019) :

Les débutants peuvent économiser l’abonnement Keepa de 15€ par mois en obtenant immédiatement BuybotPro.
BuybotPro a intégré un graphique Keepa, qui possède presque toutes les caractéristiques de du graphe Keepa, largement suffisant pour faire de l’OA. Pour seulement 10€ de plus, vous obtenez toutes les fonctions sympa du Keepa dans BuyBotPro.

BuyBotPro est donc clairement le meilleur choix comme outil d’analyse.

D’autres outils intéressants et gratuits pour faire de l’Online Arbitrage.

J’explique en détail dans la formation premium comment utiliser l’ensemble des extensions ci-dessous :

Les Plugins Chrome suivants sont nécessaires. L’utilisation des plugins est expliquée dans la vidéo.

3.4 Préparation des produits (prepping)

Une fois les produits expédiés par votre fournisseur (en général par le magasin en ligne ou vous avez commandé votre marchandise), ils doivent être préparés pour être renvoyés chez Amazon et passer en mode FBA. Le plus important est d’inspecter les produits pour vérifier qu’ils ne sont pas endommagés, de retirer les étiquettes du magasin, et d’apposer les étiquettes Amazon FNSKU (afin que les unités achetées soient attribuées à votre compte vendeur).
Il y a trois possibilités pour cela : manutention à domicile, externalisation de la logistique, ou  recrutement de personnel pour effectuer les préparations d’envoi chez Amazon.

3.4.1 Vous effectuez vous même la préparation (préparation manuelle à domicile)

La plupart des vendeurs OA préparent eux-mêmes les produits transférés dans les entrepôts Amazon. C’est chronophage, et vous devez être sur site (si vous avez un local), ou chez vous si vous réalisez ces opérations à domicile. Par contre ça ne vous coute quasiment rien.

Avantages de la préparation manuelle :

  • Très peu coûteux
  • Vous avez le contrôle sur vos produits

Inconvénients de la préparation manuelle :

  • Elle prend énormément de temps (temps que vous ne passez pas à faire autre chose qui vous rapporte de l’argent comme le fait de bien sourcer).
  • Vous devez être physiquement présent pour effectuer toute la manutention logistique (création des cartons, protection, étiquetage, etc).

3.4.2 Centre de préparation logistique (ou Prep center)

Un Prep Center est un service logistique où une société prépare les produits pour vous. Vous payez généralement une un montant fixe par produit. Les coûts peuvent varier en fonction du produit (lorsqu’il faut ajouter des services supplémentaires comme l’ajout de sacs poly, produits surdimensionnés, etc.).

La préparation logistique est la deuxième partie importante du processus en Online Arbitrage après l’acte d’achat de la marchandise. Comme la préparation des produits en OA  a des contraintes spécifiques (enlever les étiquettes, etc.), il est très important que le centre de préparation sache ce qu’il faut vérifier, et éventuellement corriger avant l’envoi chez Amazon.

Avantages du Prep Center :

  • Le centre de préparation maitrise toute la chaine logistique en online arbitrage
  • La préparation étant entièrement externalisée (gain de temps), vous êtes libre et cela cette activité très attractive pour au moins deux raisons :
    • Vous pouvez travailler votre sourcing n’importe où, dès lors que les produits arrivent au Prep Center et repartent chez amazon.
    • Vous pouvez passer plus de temps à optimiser votre sourcing et acheter plus de produits.


Les inconvénients du Prep Center :

  • des coûts de préparation plus élevés (compter de 0,70€ à 1,30€ par unité)
  • moins de contrôle de vos produits.
  • Risque que le Prep center ne récupère vos idées et devienne votre concurrent (peu probable)

3.4.3 Employés

Recruter un employé, qui va effectuer toute l’inspection, l’étiquetage, la préparation des cartons/palettes peut être une solution au Prep Center. Une condition étant d’avoir le volume de travail nécessaire pour justifier le recrutement. Vous obtenez alors un système s’il est bien huilé, avec des assistants virtuels qui sourcent pour vous, et un ou des employés qui se chargent d’envoyer les produits chez Amazon. L’autre condition, qui se comprends au travers de la première, est d’avoir les moyens d’acheter autant de marchandises, de pouvoir louer un local et d’y assurer les charges inhérentes.

A mon avis, à moins d’avoir un gros volume de travail, le centre de préparation logistiques (Prep center) est la meilleure option si on veut le meilleur des deux mondes.

3.5 Comment préparer un carton d’expédition chez Amazon

Amazon fournit un fichier pdf détaillé qui explique la préparation d’une expédition Amazon  FBA que je trouve assez bien fait.
Vous devriez suivre cette document, et vous pouvez également consulter certains cas particuliers ici :https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/G/08/fba-help/QRG/FBA-Shipping-Inventory-to-Amazon-FR.pdf

Parfois les instructions peuvent être un peu trop compliquées au début, je vais vous donner quelques éléments de vulgarisation ici. Mais gardez à l’esprit que ces instructions ne couvrent pas tous les cas particuliers et, selon le produit que vous avez entre les mains, accordez une attention particulière à la conformité aux exigences pour le programme Expédié par Amazon.

Tout comme dans les autres sections de ce guide, j’essaie de rester sur la solution la moins coûteuse pour faciliter votre démarrage. Si vous prévoyez de vous préparer vous-même vos expéditions à long terme, pensez à vous équiper tout de suite en mode pro :

L’équipement de base est le suivant :

  • Étiquettes adhésives (par planche de 24 sur une feuille A4)
  • Imprimante laser.
  • Rouleaux adhésifs (beaucoup de rouleaux)
  • Dévidoir pour les rouleaux adhésifs
  • Sacs en plastique avec avertissement de suffocation* (par exemple pour les jouets en peluche, les multipacks ou les articles pour bébé)
  • Des cartons d’emballage : Vous pouvez économiser des cartons en recyclant ceux qui vous ont été envoyés lors de vos sourcings. Néanmoins, il peut être judicieux d’acheter certaines boîtes dans le cas ou « tout ne rentre pas ».

Je vous renvoie vers la video de la création du carton, dans la formation gratuite du retail arbitrage (car retail ou online, il faut faire les cartons amazon de la même façon).

  1. On retire les étiquettes de prix des magasins où vous avez acheté les produits. La solution radin consiste à chauffer la colle de l’étiquette prix avec un sèche-cheveux pour faciliter le retrait des étiquettes. Veillez à ne retirer que les étiquettes de prix sans abimer le cellophane (c’est tout un art) et à ne pas abimer les emballage d’origine des produits. Je suis sûr que vous allez foirer cette étape au moins une fois. Rien que d’y penser ça me rappelle mes débuts et me fait bien sourire.
  2. Vérifiez que l’emballage ne comporte pas d’erreurs ni de dommages apparent. Les articles avec un emballage endommagé peuvent être vendus dans l’état d’occasion approprié (généralement « occasion – comme neuf »). Ils peuvent également être vendus sur eBay ou sur d’autres marketplaces plus propices, car le client Amazon peut être très « chichi pompon ».
  3. Cliquez sur « Suivant » sur le plan d’expédition, et cherchez les exigences particulières sous « Préparer les produits ».
  4. Sur le plan d’expédition, cliquez sur « Continuer » jusqu’à ce que vous atteigniez la page « Étiqueter les produits » et imprimez les étiquettes.
  5. Collez les étiquettes sur le code-barres de chaque produit concerné. Aucun autre code-barres ne doit être visible sur le produit – seulement l’étiquette Amazon.
  6. Cliquez sur « Suivant » sur le plan d’expédition. Maintenant, Amazon va diviser votre chargement entre différents entrepôts. Ce n’est que lorsque vous savez quels produits vont dans le même entrepôt qu’il est logique d’emballer les produits et les mettre dans les cartons.
  7. Cliquez sur « Continuez l’expédition » et commencez à insérer les produits dans vos cartons. Essayez de mettre le plus d’articles possibles dans un carton sans le rendre trop lourd. Ensuite, vous devez dire à Amazon quels produits se trouvent dans quels cartons et combien pèsent les cartons. Amazon peut également le faire pour 0,07 € par unité.
  8. Choisissez UPS pour le transporteur et acceptez les frais. Chaque cartons coûte environ 9,70€ (net) jusqu’à 15 kg.
  9. Vous allez maintenant recevoir les étiquettes d’expédition pour les boîtes. Collez-les sur les boîtes et traitez ensuite une autre expédition si nécessaire.
  10. Lorsque tous les cartons sont prêts, vous pouvez passer une commande d’enlèvement chez UPS. En général UPS peut venir le jour même si la commande d’enlèvement est fait tôt le matin, sinon c’est le lendemain.

4. Tous les autres points que j’ai pu oublier dans les lignes précédentes

Bon, je vais conclure les principaux processus d’Online Arbitrage. Et je vais vous conseiller sur tous les autres aspects qui pourraient être pertinents pour l’OA. Je ne donnerai pas d’explications détaillées dans ce guide, car je veux plutôt que vous ayez connaissance de ces aspects, afin que vous puissiez les prendre en considération. Bien entendu, je ne garantis pas non plus que la liste soit exhaustive. D’ailleurs si vous avez des idées de contenu à rajouter dans ce guide, contactez moi via le groupe facebook Tonton Amazon.

4.1 Bases organisationnelles

Ce sont les étapes que tout commerçant Amazon doit établir dès le départ. Pour la plupart de ces points, il existe déjà de nombreuses infos sur Youtube, et tout pleins de site. Si vous avez des questions, vous pouvez également les poster sur le groupe Facebook Tonton Amazon.

Points clés :

  • Créer une entreprise (micro entrepreneur, SASUS, EI etc…)
  • Compléter les informations fiscales
  • Créer un compte vendeur Amazon
  • Paramètrer le compte Amazon (stockage uniquement en France, pas de préparation des déclarations)

4.2 Impôts et comptabilité

C’est une autre base importante pour tout entrepreneur. La taxe la plus importante est la taxe sur la valeur ajoutée (TVA). Je conseille à tout un chacun d’apprendre les bases du fonctionnement de la TVA avant de commencer. J’ai déjà répondu à quelques questions sur la TVA dans le groupe Facebook. Mais n’oubliez pas que je ne suis qu’un simple vendeur Amazon, pas un expert fiscal ni comptable. Si comprendre le TVA n’est pas une priorité pour vous , faites au moins appel à un bon comptable.

Points de contrôles :

  • TVA
  • Impôt sur le revenu
  • Réglementation des petites entreprises (taxe sur le chiffre d’affaires comme pour les micro entreprise)
  • Procédure d’autoliquidation (taxe sur la valeur ajoutée)
  • Factures/facturation
  • Comptabilité

4.3 Questions juridiques

C’est comme pour les impôts: lorsqu’on est pas expert, on s’abstient en l’absence de réponse, et on appelle un avocat spécialisé en fiscalité, ou a défaut un bon comptable, je dirais meme qu’un bon comptable peut être meilleur qu’un avocat fiscaliste. Pour des questions d’ordre général, par exemple est-ce que l’OA enfreint les TOS d’Amazon (Terms of Services, qui veut juste dire conditions générales d’utilisation) ou est-ce que le OA est est-il autorisé par Amazon… vous pouvez trouver les réponses dans le groupe Facebook.

  • Textes juridiques (mentions légales, vie privée, AGB, droit de rétractation)
  • Directives européennes sur la revente
  • Droit des marques (revente, distribution mulit-canal etc…)
  • Droit de la concurrence
  • Avertissements

4.4 Ajustement des prix de vente

Les débutants doivent généralement faire attention à leur prix de vente et ajuster les prix manuellement leur pour atteindre la buybox, c’est-à-dire vendre au même prix que celui qui est actuellement indiqué en haut de la page du produit Amazon. C’est le seul et unique objectif important lorsqu’on démarre.

Une session filmée est proposée dans la formation Tonton Amazon, où j’expose plusieurs situations de prix, et les stratégies de ventes possibles. Dès que vous commencez l’automatisation, vous utiliserez un logiciel d’ajustement des prix (repricer). Pareil, référez vous à la formation tonton Amazon pour plus d’infos.

4.5 Standardisation

La standardisation consiste à documenter les processus habituels, tels que la recherche de produits, et mettre en place des procédures normalisées. Ces processus peuvent ensuite être outsourcés (externalisés).
La standardisation est donc un système où vous allez automatiser un maximum de tâches pour l’Online Arbitrage. J’en ai déjà parlé dans certaines vidéos, et un module entier de la formation Tonton Amazon est consacré à l’automatisation de l’OA. Même si vous ne déléguez pas votre système, vous devez disposer de processus efficaces que vous pouvez suivre.
Sans ces systèmes, l’OA prend beaucoup plus de temps que nécessaire. Il est impératif de suivre une routine simple et fluide pour être efficace tant dans le sourcing que la préparation des cartons.

Conclusion
J’espère que ce guide vous a permis de comprendre un peu mieux les rouages de l’Online Arbitrage. Crée par un vendeur FBA et pour les vendeurs FBA, ce guide Online Arbitrage pour les débutants souhaitant créer un business de zéro a été écrit avec cœur.

N’hésitez pas à revenir vers moi pour vos remarques et questions.



Articles Recommandés

nec leo. sem, eget sed dolor eleifend felis felis ultricies